Une ovation pour l’innovation urbaine

Concentration et (re)densification urbaine

La concentration urbaine et la (re)densification de l’habitat sont des enjeux auxquels l’innovation apprend à répondre. Co-développement, tests, solutions légères, les technologies accompagnent les meilleures idées.

Green architecure

Conserver l'attractivité des villages, piloter la croissance des métropoles, repenser les conditions de la vie en commun est un enjeu quotidien des élus municipaux et de leurs techniciens. Les acteurs de l’innovation y jouent un rôle décisif. On leur demandera de concevoir, de proposer et de concrétiser un futur riche en opportunités qui tienne compte de l’existant. Dans un monde de réseaux et de temps réel, les espaces et les usages collectifs naissent et évoluent encore de façon analogique au gré d’une discussion dont la technologie n’est que le substrat.

Des besoins fondamentaux

L’image de la tribu réunie autour d’un feu peut faire sourire. Dans un monde ou loisirs et travail, vie privée et sports de rue s'entremêlent, l’éclairage urbain, les affichages, l’accès aux autres constituent encore les piliers du lien harmonieux entre habitants, passants, nomades, architectures et circulations. Leur défaillance sont directement et durablement anxiogènes. Comment imaginer construire de nouveaux usages, des proximités positives pour un quartier ou une place sans les adosser à une source de confiance ? Innover requiert des signes clairs, des totems bien définis qui marquent, sans intrusion excessive, la volonté d’une collectivité de maîtriser son évolution en concrétisant des objectifs et des besoins aussi fondamentaux que la sécurité, les économies d'énergie ou l'embellissement.

architecture

Enraciner l’innovation

Les territoires des grandes métropoles se sont saisi de l’encouragement à innover promu par l’Union Européenne. La ville intelligente - smart city - prend forme. Elle associe les réseaux, leurs utilisateurs et des solutions techniques autonomes pour enrichir l'expérience quotidienne de la population. Les experts de l’innovation voient la silhouette des lampadaires comme des points d’ancrages évidents pour de nouveaux systèmes : fourniture ponctuelle d'énergie pour des chargeurs de batteries, détecteurs audio d’accidents, relais pour les réseaux radio basse fréquence des objets connectés, signaux visuels, éclairages adaptatifs, etc. Des spécifications ouvertes comme celle du groupe de travail « humble lampost » décrivent des perspectives d’innovation transposables à toutes les échelles urbaines, du hameau de brousse au plan figé d’une ville nouvelle des années 70.

Solar lighting in Mexico

Ceux qui osent auront raison

L’innovation peut rester un bel objectif, une déclaration d’intention. Elle peut aussi se matérialiser par l’exemple. Un démonstrateur, une « smart street », un premier pas de côté et c’est une façon nouvelle de faire avancer l’espace commun qui prend forme. C’est la magie des solutions légères, autonomes, configurables de venir se superposer sans conflit à l’existant. Richard Buckminster Fuller disait « Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rendra l'ancien inutile ». Qui oserait parier sur une technologie unique et uniforme qui prétendrait correspondre à notre futur ? Plus personne. L’assemblage intelligent, opportuniste, de composants et d’idées construit mieux, plus vite et pour des coûts souvent inférieurs des réponses plus endurantes. L’innovation est un mix, une réponse renouvelable.

 

Brochure Lampadaires solaires